Vive les femmes




Rechercher


Catégories


Les parutions Presse
Retrouvez les articles de presse, ici.

Mes produits préférés sont bien sûr Naturels
www.viveoeurope.com
www.oelessence.com
www.elixirdusuedois.com
www.royalebee.com
www.herboligo.com
www.thermogenic.ch
www.thermalgo.com
www.veraline.ch
www.labok2.com
www.lycopenestudio.com

Mes sites préférés
www.swissnat.com
blog.viveoeurope.com
blog.michelbontemps.com
www.stylum.eu
www.proscience.ch
www.clinicalternativ.com
www.plazasport.com
www.plazagourmand.ch
www.topsante.com
www.supertoinette.com
750 g
Albert le chien
L'espace pilates



publicitépublicité





La rose rouge, plante médicinale 2012 !

La mythique fleur a été élue plante de l’année 2012 !

 

 

 

 

Découvrez et redécouvrez les vertus oubliées, de beauté et santé, de la rose rouge, plante médicinale de l'année 2012 élue par l'IHS !

 

L’International Herb Association (IHS) est un organisme international dédié à la promotion et l'éducation sur les herbes. Chaque année cette organisation choisit une plante de l'année parmi les plantes ayant des qualités hors normes et d'utilisation médicinale, culinaire et décorative. En 2012 la plante choisie est la rose.

 

Lorsque nous nous référons à une fleur aux propriétés médicinales, la lavande vient sans conteste en tête de nos pensées, mais celle que nous considérons généralement comme la reine des fleurs, la rose, n'en est pas moins une herbe médicinale !

La rose rouge est surtout réputée pour sa beauté et son parfum.Très utilisée en parfumerie et en cosmétique, vous connaissez sans doute moins son utilisation en cuisine et comme plante médicinale.

 

Quasiment tombée dans l'oubli comme plante médicinale

En effet, l'Encyclopédie des Plantes d'Andrew Chevallier mentionne qu'aujourd'hui en phytothérapie on ne fait plus grand cas des effets médicinaux de la rose, mais que ceux-ci gagneraient à être redécouverts.

 

Yves Rocher recommandait la rose rouge (rosa gallica L.) aussi appelée rose de France, sous forme d'infusion, de vin ou de sirop, pour combattre :l'anémie, le surmenage, les maladies de carence, soit pour soigner : l'écoulement des muqueuses, les affections des voies respiratoires, ou encore pour calmer :les inflammations intestinales et les diarrhées.

 

Et en usage externe, en collyredans les ophtalmies, en gargarisme pour les maux de gorge, en lotion ou en vincontre les ulcères.

 

La rose rouge était la plante médicinale préférée du célèbre herboriste Maurice Mességué qui la décrivait avec amour et beaucoup de respect

Mességué écrivait dans son herbier des plantes médicinales:« Pour moi, c'est en toute simplicité la plus belle, la reine des reines. Les poètes l'ont chantée, tous les livres sacrés la révèrent, et son parfum était exclusivement réservé aux rois. On en a trouvé plusieurs bouquets intacts dans le sarcophage du pharaon Toutankhamon. »

 

Maurice Mességué utilisait les propriétés de la rose de diverses manières et pour une variété de petits ou plus grands problèmes de santé. Voici ses recommandations d'utilisation :

 

« L'infusion légère de ses pétales, bue à temps, est souveraine contre les maux de gorge, les écoulements du nez et des bronches, les inflammations rebelles du système digestif, les diarrhées et la dysenterie. Ceux dont la flore intestinale a été ravagée par des doses immodérées d'antibiotiques ont tout intérêt à en entamer une cure vigoureuse. Les femmes qui souffrent de pertes blanches et de pertes de sang anormales s'en trouvent ordinairement soulagées. »

 

L'infusion concentrée et le sirop de roses constituent d'excellents fortifiants pulmonaires, doublés de bons toniques généraux : ils sont recommandés tout particulièrement aux citadins que leurs poumons inquiètent, ainsi qu'aux convalescents et aux personnes du troisième âge. Les enfants délicats y puiseront à coup sûr de quoi passer certains caps difficiles de la croissance.

Le miel rosat et la confiture de roses s'utilisent de façon analogue, mais leur action est plus vive, plus directe.

 

La rose est plus admirable encore dans tous ses usages externes

Pour l’anecdote : Un riche industriel avait pris l'habitude de jeter dans l'eau de son bain quelques poignées de pétales de roses, parce qu’il s'apercevait que ses rhumatismes disparaissaient.

 

La rose a mille pouvoirs : l'infusion de ses pétales (dans de l'eau ou du vin), le vinaigre et la décoction de ses fleurs, utilisées comme lotions, font merveille pour la santé du foie, des intestins et des nerfs.

 

La rose pour la beauté et la santé

 

La rose et la beauté féminine ont toujours été associées. Rien n'est plus efficace, pour les soins quotidiens de la peau, le nettoiement du visage, la prévention et la suppression des rides, que l'eau de rose. Rien n'est plus actif contre la séborrhée, l'acné, les points noirs. Pourquoi s'en remettre à la chimie, qui brûle l'épiderme, quand une fleur a plus d'effets ? Mais ce n'est pas tout : l'eau de rose est souveraine contre les petites plaies, les contusions, les entorses, les foulures.

 

Et rien, sinon peut-être le bleuet (Centaurea Cyanus L), ne forme un meilleur collyre pour les yeux malades d'ou suintent des humeurs.« Je ne cite que pour mémoire les gargarismes (contre les inflammations de la bouche et de l'arrière bouche), les cataplasmes et les sachets de roses contre les œdèmes, les roses cuites au vin contre les ulcères, enfin l'onguent rosat ou pommade rosat pour la beauté du teint, particulièrement en hiver contre les gerçures, et en été, lorsque le soleil craquelle la peau."

 

Les conseils d'utilisation

 

Lorsque vous avez recours à la rose rouge ou à une préparation à base de rose, il est indispensable d'avoir une tolérance zéro sur la qualité du produit. Sans cette précaution essentielle, vous risquez de vous retrouver avec une fleur ou un produit sans aucun bénéfice et pire encore un produit qui fera plus de mal que de bien.

Il est évidement très difficile de bénéficier de fleurs naturelles récoltées dans un environnement sauvage. La majorité des fleurs seront issues de culture. Si vous le pouvez, cultivez vous-même vos roses. Mességué nous dit :« Elle se plaît en haies ou appuyée contre la maison, et fait bonne figure dans les massifs. Plantez-la dans un terrain allégé, après avoir rafraîchi les racines au sécateur et taillé à un ou deux yeux. Les pétales doivent être cueillis en boutons, par temps sec. On laisse tomber les étamines, on coupe l'onglet (la partie inférieure jaunâtre de la lame colorée), on fait sécher rapidement à l'ombre. Il convient de garder l'ensemble dans une boite de fer blanc ou un bocal de verre teinté hermétiquement clos. »

 

Si vous ne pouvez cultiver vous-même vos roses, soyez très exigeantes sur la manière dont elles auront été cultivées. Même prudence pour ces préparations : eau de rose, extraits, confitures, crèmes, etc. que vous achèterez dans le commerce.

 

Crème Royale à la Rose Rouge ROYALE BEE

ROYALE BEE CRÈME POLY RÉGÉNÉRANTE

La fine fleur des soins cosmétiques naturels poly-régénérante

La Rose Rouge  se fait encore plus précieuse quand elle est bio. Elle tire ses vertus du velours de ses pétales, aux propriétés adoucissantes et hydratantes en profondeur, toniques et purgatives. Parmi les 250 espèces cultivées dans le monde, la rose rouge du Maroc est la plus noble. Cultivée sur les hauts plateaux, récoltée à la main de mai à juillet, il en faudra 1 tonne pour obtenir 1 litre d’huile essentielle, réservée à la famille Royale… Le soin idéal de votre visage l’hiver, le rêve des peaux sensibles.

La fine fleur des soins naturels est une crème généreuse qui éveille les sens en même temps qu’un grand bien-être. Sa formule est riche en secrets de reines :la Gelée Royale, réservée à la Reine des butineuses, la Thériaque de la Reine de Hongrie- on dit que sa beauté la fit demander en mariage à l’âge de 80 ans !-, de rares huiles végétales, comme celle de Pastel d’Or, et pas moins de 10 huiles essentielles, dont l’huile essentielle de Rose Rouge bio du Maroc …

Une texture onctueuse, un soin de luxe qui vous nimbe de ses parfums bénéfiques. Pour un visage lisse, rayonnant de vitalité, le charme intemporel d’une Reine.

 

Quelques recettes naturelles à préparer vous-même

 

L'infusion de rose rouge (selon Maurice Mességué)

Jetez une demi-poignée de pétales secsdans un litre d'eau bouillante.

Buvez une tasse avant chaque repas.

Les proportions sont les mêmes pour la décoction et l'infusion au vin.

 

L'eau de rose (selon Yves Rocher)

Faites infuser, pendant une demi-heure, dans un litre d'eau bouillante la valeur de quatre ou cinq poignées de pétales secs de roses rouges.

Vous pouvez la conserver trois ou quatre jours au réfrigérateur.

Filtrée, cette préparation peut-être utilisée en compresses tièdes sur le visage.

En compresses froides sur les paupières, cette lotion repose et embellit les yeux fatigués.

 

Le miel rosat pour usage externe (selon Yves Rocher)

Faites infuser dans un petit bol d'eau bouillante, pendant une journée, 60 grammes de pétales de rose. Filtrez et ajoutez 100 grammes de miel. Faites cuire à feu doux jusqu'à l'obtention d'une consistance sirupeuse. Laissez reposer.

A utiliser en bain de bouche ou en gargarisme pour les soins de la bouche, des gencives et dans les cas d'angines. Le miel rosat a été longtemps considéré comme le meilleur remède contre l'angine.

 

N’hésitez plus en 2013, faites-vous du bien et redécouvrez les propriétés de guérison et beauté de la rose rouge !

Tags: , , , , , , , , , ,

Laissez votre commentaire